Ecole et handicap

La Méthode Borel, apprendre à signer


APPRENTISSAGE DE LA LECTURE : MÉTHODE BOREL-MAISONNY

La méthode Borel-Maisonny a été développée par Suzanne Borel-Maisonny, orthophoniste. Constituée d’un ensemble de gestes, cette méthode avait, à l’origine, pour objectif de faciliter l’entrée dans le langage d’enfants sourds, mais aussi de tous jeunes enfants connaissant des difficultés d’expression. Aujourd’hui, c’est également une méthode multisensorielle d’apprentissage de la lecture.

Une méthode phonétique et gestuelle

La méthode repose sur trois axes : le phonème (ce qui est entendu), le graphème (ce qui est vu) et l’articulation (ce qui est dit). Chaque son est associé à un geste, peu importe sa graphie. Par exemple, il n’y a qu’un seul geste pour le son O.  Ce même geste est utilisé pour les différentes graphies du son : au, eau, os, ô, ault, etc.

Ce geste associé au son donne l’opportunité de fixer la mémoire des formes graphiques et d’aborder différemment la dimension abstraite très présente dans l’apprentissage de la lecture. Le phonème n’est plus seulement un élément sonore abstrait. Il a une image visuelle et corporelle.

Dans un premier temps, la méthode consiste à prendre conscience de ce qu’est un son et d’où il vient. Lors de cette étape, la méthode met l’accent sur la gymnastique phonatoire. L’enfant apprend à respirer et s’entraîne à prononcer les différents sons, prenant conscience de ce qui se passe physiquement dans son corps : position de la langue, vibrations orales ou nasales… Selon Suzanne Borel-Maisonny, cette étape est absolument essentielle.

Le geste associé au son crée ensuite un conditionnement à l’identification de la lettre écrite et d’effort articulatoire nécessaire pour produire ce son. Il aide à la mémorisation, notamment pour les enfants présentant des troubles de la mémorisation ou de l’attention. Le geste vient aussi préciser l’intensité et la durée du son, puis son utilisation disparaît naturellement dès lors que l’enfant a acquis des automatismes de lecture solides.

Un apprentissage de la lecture progressif

A chaque leçon, l’enfant commence par apprendre à déchiffrer toutes les graphies d’un même son et à s’approprier le geste qui y est associé. Chaque geste associe la ou les lettres écrites à l’articulation correspondante. C’est ce processus qui va faciliter la mémorisation.

L’enfant apprend ensuite peu à peu à lire des syllabes puis des mots et des phrases. La progression dans l’étude des sons suit les recommandations des orthophonistes, c’est à dire des sons simples aux sons complexes.

Pour allez plus loin et apprendre les gestes de cette méthode voici l’ouvrage « Bien lire et aimer lire : La méthode phonétique et gestuelle créée par Suzanne Borel-Maisonny » (cliquez sur le lien):

Communication PECS dans l’autisme

Lire aussi:

Makaton

ABA,traitement comportemental de prise en charge des enfants avec autisme

Communication PECS dans l’autisme

Se Former Montessori Handicap